Yasuo de League of Legends est l'un de ses champions les plus interdits depuis près de deux années complètes

league legends yasuo has been one its most banned champions

Yasuo

Teemo. Kalista. Pétiller. Ce sont tous des champions de League of Legends contre lesquels je déteste jouer non pas parce qu’ils sont maîtrisés, mais parce qu’ils sont si chroniquement irritants. En tête de cette liste, cependant, se trouve Yasuo, et il semblerait que je ne sois pas seul - l'Impardonnable a toujours été l'un des champions les plus interdits du jeu à chaque patch depuis près de deux ans.



Selon Infographie (via Sport de point ), le champion de samouraï n'a pas abandonné le top cinq de cette tristement célèbre liste depuis la sortie du patch 6.15 en juillet 2016. Encore plus (ou moins) impressionnant, il est en fait en tête de liste avec un peu moins d'un patch sur deux depuis novembre 2015 - il y a eu 82 mises à jour depuis, et Yasuo était le champion le plus banni parmi 40 d'entre elles.



Ces interdictions sont probablement le résultat de la popularité globale du champion. Depuis la fin de la saison 5, il est entré 52 fois dans la liste des cinq champions les plus joués. De manière amusante, il est également choisi par les joueurs les plus susceptibles de passer à l'AFK, avec un taux d'un peu plus de 1%.

Comme je l'ai mentionné plus tôt, Yasuo n'est pas si fort, mais il est irritant comme un péché. Je ne peux pas penser à un champion dont les fans sont si prompts à confondre les jeux flashy avec des compétences authentiques - j'ai regardé beaucoup trop de joueurs sur les emotes de maîtrise du spam tout en se précipitant sans but entre les serviteurs pour être impressionné.

En relation:Vérifiez Notes du patch 9.8 de League of Legends



Bien sûr, il convient également de noter qu'en tant que principal de Jinx, Wind Wall est un taureau chaud - j'ai perdu beaucoup trop de Super Mega Death Rockets dans le vide pour pardonner à Riot cette capacité particulière.